On en parle

Plusieurs blogs ou revues en ligne ont récemment partagé quelques extraits de la Folie d’Alekseyev. Parmi ceux-ci, on peut trouver les blogs de Frédérick Houdaer, par exemple, ou de Tristan Hordé.

Parmi les recensions plus poussées consacrées à ce livre, on pourra lire avec plaisir celle de Paola Pigani telle qu’elle apparaît sur son blog, celle de Tristan Hordé pour le site Sitaudis.fr, et on s’intéressera, curieux et gourmand tant cet exercice de recension est ici transformé en exercice de création littéraire à part entière, au très bel et étonnant article d’Igor BenzédrineLa Propriété des avions c’est le vol” consacré à la Folie d’Alekseyev dans le dernier numéro de la revue en ligne Realpoetik.fr

Realpoetik octobre 17

On en parle

Un premier article sur La Folie d’Alekseyev, est à noter. Il est signé Guillaume Lecaplain, pour Libération, dans sa chronique mensuelle sur l’actualité de la poésie contemporaine. Merci à lui pour ses mots. On peut lire l’article complet en ligne ici :
http://next.liberation.fr/poesie/2017/10/02/aujourd-hui-je-suis-l-automne-et-autres-vers_1595762

Libération - La Folie d'Alekseyev

Parution de La Folie d’Alekseyev

Mon nouveau livre, La Folie d’Alekseyev, vient de paraître aux éditions Dernier Télégramme.

Si le personnage de l’ingénieur soviétique Rostislav Evguénievitch Alekseyev et ses travaux aéronautiques sur les ekranoplanes, ces étranges avions géants volant à ras de terre, sont bien réels, le texte de ce récit-poésie, lui, est de fiction pure.

Il place cet ingénieur visionnaire et solaire et son assistant, Evguéni, au cœur d’une nuit boréale perpétuelle, dans une cité scientifique du Nord de la Sibérie, en 1957. À quelques heures du premier décollage d’une machine qui devra marquer le monde de l’aviation, Alekseyev parle, se confie et remonte aux sources de ce feu de création passionné pour dévoiler tout ce que ce projet a eu d’humainement magique à construire..
Ce texte aborde également la mémoire historique des ces régions du Nord de la Russie, longtemps parsemées des camps concentrationnaires du goulag, à laquelle s’ajoute une série de tombeaux littéraires, hommages personnels à certains poètes et écrivains de ce vingtième siècle soviétique.

Le livre est d’ores et déjà à retrouver dans toutes les librairies.

Mise en page 1

La Folie d’Alkseyev
12 €, 80 pages, 14 x 19 cm, isbn : 979-10-97146-04-7

 

Prague MicroFestival 2017

C’était à Prague au mois de mai dernier. Merci aux organisateurs de ce festival de littérature anglo-tchèque pour l’invitation. Les traductions anglaises de mes textes ont été assurées par Nathalie Merlier et lues sur scène par Peppur Chambers. L’ami et poète Jaromír Typlt, à qui un merci tout particulier doit également être adressé pour son implication dans cette invitation praguoise, a traduit et lu la version tchèque. Les photos sont signées Robert Carrithers et Šárka Dohnalová.

Cabaud MicroFestival 2017©Carrithers - 1

Cabaud MicroFestival 2017©Carrithers - 2

Cabaud MicroFestival 2017©Carrithers - 3

Peppur Chambers MicroFestival 2017©Carrithers

Typlt MicroFestival 2017©Carrithers

Cabaud MicroFestival 2017©Šárka Dohnalová - 1

Cabaud MicroFestival 2017© Šárka Dohnalová - 2

Parution de La Folie d’Alekseyev

La Folie d’Alekseyev, récit-poésie sur les travaux aéronautiques du très réel ingénieur soviétique Rostislav Evgenievitch Alekseyev paraîtra en septembre aux éditions Dernier Télégramme.

Nous volerons à notre place, Evguéni ; notre juste place d’hommes. Au centre des éléments. Portés par le souffle de notre machine, nous naviguerons sur les vagues de la toundra. Puis lorsque celle-ci prendra fin, sans nous arrêter, sans même ralentir, nous poursuivrons sur la mer elle-même.
[…] Glisser sur le relief, s’appuyer dessus. Se laisser porter, simplement. N’être que nous même, c’est-là toute la beauté, mon ami ! Nous ne sommes pas des oiseaux. Nous n’avons pas besoin de leurs ailes immenses. Des moignons suffiront. Nous ne sommes pas des poissons. Nous pouvons nous défaire de quilles et de nageoires. Le sol, Evguéni : le sol ! C’est lui que l’on doit regarder pour voler. Plus nous descendrons et mieux nous volerons. Compresser l’air sous un ventre de fer : là est le secret. L’empêcher de fuir. Capturer le flux et boire ses humeurs. Sous nous le compacter. Le plaquer sur la terre. Il est si mouvant, si éparpillé. Alors l’absorber. L’apprivoiser, puis ne rien craindre par-dessus la steppe immense.

 

alekseyev vignette

Dans une cité scientifique du Nord de la Sibérie, en 1957, l’ingénieur soviétique Rostislav Evgenievitch Alekseyev expérimente le premier de ses ekranoplanes, ces étranges prototypes d’avions géants glissant à ras de sol, sur lesquels il travaillera vingt années durant. À ses côtés, Evguéni : son assistant, ami, conseiller, confident et pilote d’essai. Isolé dans la nuit perpétuelle d’hiver d’une steppe boréale vide, à quelques heures du premier décollage d’une machine qui devra marquer le monde de l’aviation, Alekseyev parle. Dans une langue de grande poésie, il parle de lui, de ses machines. Comment à seize ans sa vie a basculé à l’observation, principe physique vivant, d’une feuille morte tombant sur le sol d’une église abandonnée… Quelles sont aujourd’hui encore ses exaltations sur ce ciel que les efforts obstinés des hommes de ce milieu de XXème siècle n’ont toujours pas fini de conquérir… Et entre souvenirs, projets d’avenirs, organisation du premier vol de son prototype, remonte aux sources de ce feu de création passionné et dévoile tout ce que ce projet a eu d’humainement magique à construire.

Est également convoquée dans ce texte, la mémoire historique des ces régions du Nord de la Russie, longtemps parsemées des camps concentrationnaires du goulag, à laquelle s’ajoute une série de tombeaux littéraires hommages à certains écrivains et poètes russes de ce siècle soviétique.

KM flotte

Steppe

La Folie d’Alekseyev fait partie de la sélection Rentrée des Auteurs Auvergne – Rhône-Alpes 2017. Je le présenterai au côté des autres auteurs présents, le 11 septembre prochain au TNP de Villeurbanne lors de la journée consacrée à cette rentrée. Renseignements et inscriptions seront à prendre directement auprès de l’Arald.

Plus de détail sur rencontres à venir en cliquant ici.

Marché de la Poésie de Paris

Je serai en dédicace au 35ème Marché de la Poésie de Paris sur le stand 423 des éditions La Passe du vent. Ce sera le jeudi 8 juin, de 18h à 19h. J’y signerai Fleurs ainsi que le Nouveau Noum de Saint Octobre. Comme chaque année, le Marché a lieu place Saint Sulpice, dans le 6ème arrondissement. L’entrée est tout à fait libre et j’espère avoir le plaisir de vous y retrouver.

35e marché de la poésie

CometWatch

Des extraits d’une série inédite de dessins ont été rajoutés dans la rubrique Dessin du site. Cette série, nommée CometWatch, est basée sur les spectaculaires photos envoyées par la sonde spatiale Rosetta durant sa mission autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Pour y accéder, cliquez ici.

CometWatch 4 © JBCabaud

Saint Octobre – Ciné-concert de Printemps

Le ciné-concert Nouveau Noum de Saint Octobre, sur les images de Cinéma Fragile et proposé dans le cadre de la carte blanche qui m’a été donnée comme poète associé de la bibliothèque municipale de Lyon pour l’opération Tremplin Poétique, a été joué en grandes pompes, avec armes et costumes, le 21 mars dernier à l’auditorium de la Bibliothèque de la Part-Dieu. Josette Vial était là, avec son appareil photo. Merci à elle pour ces clichés.

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 2

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 4

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 13

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 7

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 6

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 3

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 5

 

Saint Octobre N.Noum Concert 1

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 8

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 9

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 10

 

Saint Octobre N.Noum Concert BDef 11

© Josette Vial

 

La Folle Nourriture de la Vie – textes d’ateliers

La Folle Nourriture de la Vie est sorti ! Il s’agit du livret regroupant une petite sélection de textes écrits en classe par les élèves rencontrés lors de ma résidence dans les Monts du Lyonnais, de septembre à décembre 2016. Les plus petits étaient en Petite Section de Maternelle, les plus grands en CM2, répartis dans douze classes et écoles ; tous se sont frottés à la poésie sans faillir –

Être poète, c’est
C’est un éclat de lune
C’est l’impossible et l’infini

La superbe mise en page de ce livret a été conçue par le graphiste Matthieu Perret et il faut ici remercier Jean-Michel Calvi et Ezechiel Burel de la Communauté de Communes des Hauts du Lyonnais qui ont permis que cette résidence d’ateliers se termine par cette publication. Je serai à nouveau avec eux le 11 avril prochain ; un exemplaire du livret sera remis à chacun des élèves participants.

Je suis comme un renard qui écrit dans les plumes d’un oiseau malade…

Folle nourriture de la vie

Saint Octobre – ciné-concert de Printemps

21 mars, jour du printemps, une excellente date pour parler d’hiver nucléaire.

Dans le cadre de la carte blanche qui m’a été donnée par la bibliothèque municipale de Lyon comme poète associé du Tremplin Poétique, nous jouerons à la bibliothèque de la Part-Dieu, le 21 mars à 18h30, le ciné-concert Nouveau Noum. Sur les images projetées de Cinéma Fragile, Saint Octobre posera voix et musiques électro de haute émotion pour raconter le Nord et les zones Arctiques russes, et ce qu’il s’y passa en terme d’activités atomiques depuis 1955. Le film dure 70 minutes et l’entrée est gratuite.

Fly Nouveau Noum BM Part-Dieu 2017

Ce spectacle a reçu le label Sélection Printemps des Poètes et le livre, donnant également accès au film complet sur internet, est publié aux éditions La Passe du Vent.

CMJN de base